Sécurité des données d’un call center externalisé

Pour les entreprises utilisant la CTI ou « Couplage Téléphonie et Informatique », le centre d’appel ou call-center fait parti des outils essentiels à la bonne gestion de la relation client. Tellement importants, qu’aujourd’hui, pour en optimiser les bienfaits, nombreuses sont celles qui choisissent d’externaliser cette activité. Et qui dit externaliser dit évidemment, permettre aux prestataires d’accéder aux données personnelles des clients.

Les prestataires externalisés comme BPO Madagascar : un gain de popularité

Les entreprises françaises sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses à confier les tâches relatives à l’émission et la réception d’appels des clients à des prestataires offshore comme BPO Madagascar. Plus populaire que jamais, cette solution d’externalisation des centres d’appels est réputée pour être pratique et particulièrement souple. Les collaborateurs dans ces types de plateformes étant spécialisés dans le domaine, ils assurent une qualité de travail optimale aux entreprises qui ont recours à leurs services.

Néanmoins, la question de la sécurisation des données personnelles est un élément qui rebute encore pas mal d’entreprises françaises qui hésitent à franchir le pas. Pour pallier ce problème et rassurer les entreprises, les call center externalisés mettent en place des solutions de gestion et de sécurisation adaptées.

Le contrat rédigé selon la loi informatique et liberté: un élément clé pour les deux parties

Lorsqu’une collaboration entre un centre d’appel offshore et une entreprise cliente est conclue, les responsables des deux entités établissent un contrat spécifique, rédigé selon la loi informatique et Liberté. Un contrat à ne jamais négliger, puisqu’il indique toutes les informations essentielles relatives à l’utilisation des données personnelles des clients. Le contrat doit par exemple indiquer que le prestataire, le centre d’appel externalisé, agit uniquement sous l’autorité du responsable du traitement et sur instructions précises de son client.

Il spécifie que le prestataire ne peut, en aucun cas, utiliser ou exploiter ces informations sensibles, en dehors du cadre de travail. Par ailleurs, le contrat établit la politique de protection et de confidentialité des informations, à laquelle le prestataire externalisé doit obligatoirement se soumettre. Pour l’entreprise qui souhaite collaborer avec un prestataire externe, il est capital de vérifier, dans le contrat, si oui ou non, le call center présente bien les garanties suffisantes pour préserver la parfaite sécurité et confidentialité des données collectées et traitées.

La conscience professionnelle : sur le devant de la scène

Étant des professionnels en la matière, les prestataires sont parfaitement conscients de la valeur que possèdent ces données pour leurs clients. Raison pour laquelle en interne, le principe du respect de la confidentialité de toutes les informations personnelles est systématiquement appliqué. Toutes les plateformes recevant ou émettant les appels des clients mettent généralement un point d’honneur à mettre en avant cet élément, au même titre que la qualité de service, il en va de leur réputation.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *