Devenir chauffeur poids lourds, tout savoir sur le permis C

Définition du permis C

Ce permis autorise son détendeur à conduire les véhicules de transports de marchandises dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est supérieur à 3.5 tonnes. Il n’est pas valable ad vitam eternam. En effet, il est absolument nécessaire pour son détenteur de se soumettre à un examen médical dont la périodicité varie en fonction de l’âge de la personne. Ainsi, cette visite est à effectuer tous les 5 ans pour les moins de 60 ans, tous les 2 ans pour les personnes âgées entre 60 et 76 ans et chaque année pour les personnes de plus de 76 ans.
Tout le monde ne peut pas prétendre à obtenir le permis C. En effet, il est nécessaire de remplir certaines conditions avant d’envisager de l’obtenir. Vous devrez absolument être âgé de 21 ans minimum (cette limite est abaissée à 18 ans pour les candidats à ce permis en formation professionnelle) et vous soumettre à un examen médical réalisé par un professionnel de santé agréé par la préfecture. Bien entendu, vous devrez être titulaire d’un permis B (conduite de voiture avec PTAC inférieur à 3.5 tonnes) en cours de validité, cela semble évident.

Comment se déroule l’examen du permis C

Vous devrez prouver votre connaissance du code de la route. Vous avez la possibilité d’être exempté de cette partie seulement si vous avez obtenu l’examen du code il y a moins de 5 ans lors du passage de votre permis B par exemple. Que cela soit pour un permis poids léger ou lourd, la partie examen du code de la route reste absolument identique.
Une fois cette étape franchie, vous devrez obtenir l’examen hors circulation. Celui-ci se décompose en plusieurs épreuves à savoir un test de connaissance écrit, réaliser sans faute la vérification de sécurité de son ensemble routier, un test oral à propos de la signalétique et de la sécurité et enfin une épreuve pratique de conduite de précision (marche arrière entre des plots, stationnement et mise à quai notamment).
La denière partie de l’examen est la conduite en conditions réelles, c’est à dire en circulation. Celle dure une heure et elle permet à l’examinateur de s’assurer des capacités du candidat à maîtriser les spécificités de son véhicule en compagnie des autres usagers de la route. Il faudra réaliser un minimum de faute mais surtout ne pas commettre d’erreur éliminatoire.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *