Comment la chirurgie esthétique est-elle remboursée ?

Elle est devenue de plus en plus pratiquée, en France bien sûr, mais aussi dans le monde entier. Les chirurgiens proposent aujourd’hui de nouvelles méthodes pour gommer les rides, perdre du poids, gonfler la poitrine… Bref, pour embellir la silhouette et parfois, soigner un réel mal-être.

Seule la médecine réparatrice est prise en charge

Des soins médicaux qui coûtent cher et qui ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. En effet, la chirurgie n’est pas un soin indispensable à la bonne santé d’un patient et en ce sens, elle est vue comme secondaire. Les chirurgiens pratiquent des actes qui ne sont pas remboursés à une exception près : quand il s’agit de chirurgie réparatrice. On parle ici d’une reconstitution mammaire après une ablation au cours d’un cancer ou d’une rhinoplastie après un grave accident de voiture ou alors un cas rare mais qui existes : les femmes qui se font réduire la poitrine pour arrêter les maux de dos. Bref, on parle là, non d’esthétique, mais de soins de santé, la finalité est tout autre et sert le patient en qualité de patient.

Les mutuelles et les dépassements d’honoraires

Dans le détail, les actes restent toujours chers mais sont couverts. Et il est même possible d’avoir une bonne mutuelle qui rembourse les soins dans l’intégralité voire qui couvrent les dépassements d’honoraires des chirurgiens. C’est en effet l’un des atouts de certains contrats de complémentaire santé. Selon les garanties, les dépassements d’honoraires sont remboursés, à 150 %, 200% voire plus et il faut le dire, c’est souvent le cas quand on consulte un chirurgien esthétique à Paris ou dans les autres villes françaises.

En revanche, pour tous les actes relevant uniquement de l’esthétisme, ce sera difficile de trouver des mutuelles remboursant ces soins : injections, augmentations mammaires, etc. D’ailleurs c’est le cas dans la plupart des pays.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *